Mauritanie

Banc d'Arguin

Une véritable interface «Désert Océan», ce voyage vous entraîne à la découverte d’un des plus vaste Parc Ornithologique de l’Afrique de l’Ouest. C’est dans cette région que vivent depuis des siècles les pêcheurs Imraguens.
Départs : tous les samedis d'octobre à avril, à partir de 2 personnes. 

Téléchargez La fiche technique

A partir de 1 390,00 €

Sélectionnez une extension : Masquer

S'inscrire en ligne  S'inscrire par courrier Contactez moi Ou s'inscrire par téléphone au 04 74 43 91 82

  • Descriptif

    Banc d'arguin
    Le voyage vous entraîne à la découverte du Banc d’Arguin, au coeur d'un des plus vaste Parc National ornithologique d'Afrique de l'ouest. “Un désert de sable au bord de mer”, c’est ainsi que l’on peut décrire le Parc National du Banc d’Arguin, crée en 1976 sous l'impulsion du naturaliste Théodore Monod.
    Inscrit depuis 1989 au patrimoine mondial de l'UNESCO ce site joue un rôle capital dans le maintien de la biodiversité marine et terrestre de cette région. Il est une zone de reproduction et d'observation pour un très grand nombre d'oiseaux migrateurs et endémiques.
    Dans cette région de la Mauritanie vivent les Imraguens. Ce peuple de pêcheurs, installé depuis des siècles sur cette côte très poissonneuse, vit en harmonie avec son écosystème. Ils sont notamment connus pour leur technique de pêche au filet si particulière dans laquelle le dauphins devient compagnon et aide de pêche.
    C'est aussi au large du Banc d'Arguin qu'eut lieu le naufrage de La Maduse le 2 juillet 1816



  • Points forts

    • Un circuit au départ de Nouakchott afin de réduire les temps de transfert et profiter pleinement du banc d'Arguin
    • Le contact avec la population locale.
    • La découverte en mer des îles du banc d’Arguin.
    • Une interface « désert océan »
    • La rencontre avec les pêcheurs Imraguen

  • Itinéraire

    Jour 1 : Vol France / Nouakchott
    Accueil à l’aéroport (nuit). Bivouac dans les dunes à la sortie de Nouakchott. 

    Jour 2 : Nouakchott / Cap Tafarit
    Accueil à l’aéroport (nuit). Bivouac dans les dunes à la sortie de Nouakchott. Transfert le matin pour le Banc d’Argin par la nouvelle route Nouakchott / Nouadhibou  (200 km). Nous arrivons en fin d’après midi au Cap Tagarit. Balade le long de la mer. Nuit sous la khaîma au bord de l’eau au Cap Tafarit dans le campement des pêcheurs.

    Jour 3 : Cap Tafarit / Iwik
    Petit transfert jusqu’à Iwik, petit village de pêcheurs.
    Nous partons en lanche (bateau à voile originaire des îles Canaries) pour une balade en mer. Nous découvrons les côtes de l’Île de Tidra et des îlots environnants. Déjeuner à base de poisson dans la lanche. Retour à Iwik, visite du village des pêcheurs. 
    Bivouac dans le campement

    Jour 4 : Iwik / Tessot / Techott
    Nous quittons Iwik pour le village de Tessot. Balade le long de la baie. Pique-nique à Tessot. L’après-midi nous nous dirigeons vers le village de Techott. Nuit dans le campement communautaire.

    Jour 5 : Techott / Azeffal
    Visite du village de Techott. Découverte du mode de séchage des poissons et le conditionnement des œufs de mulets. Nous quittons le village de Techott par les dunes d’Azeffal. Nous arrivons à la pointe de R’Gueiba, pique nique sur place. L’après-midi visite d’une fabrique de lanches et de villages d’Imraguens, peuple de pêcheurs traditionnels du banc d’Arguin. Nuit au campement au pied des dunes d’Azeffal.

    Jour 6 : Azeffal / Cap Timirist
    Nous longeons la baie Saint-Jean, jusqu’au village de Manghar.
    Balade vers le Cap Timirist où nous observons une multitude d’oiseaux (spatules blanches, aigrettes, flamands roses, bécasseaux, barges, javelots). Nuit au campement de Manghar.

    Jour 7 : Cap Timirist / Nouakchott
    Départ  le long de l’océan jusqu’à Nouakchott. Selon les horaires, balade en ville. Nuit en auberge à Nouakchott.

    Jour 8 : Nouakchott / France
    Transfert à l’aéroport. Vol pour la France

    Remarque
    Le programme des J2,7 et J8 pourra être modifié en fonction des horaires des vols.

    Niveau
    Facile. Courtes balades, sans difficultés.

  • Informations pratiques

    Pays
    Pays Grand comme deux fois comme la France et peuplée de trois millions d’habitants, la Mauritanie est un pays essentiellement connu pour ses régions sahariennes.

    Le massif de l’Adrar, région la plus spectaculaire du Trab el Hajra (Pays de la Pierre) occupe une grande partie du nord du pays. D’imposants massifs dunaires se mêlent aux roches sombres des falaises. Ici, la présence humaine est plus importante qu’au Sahara central : d’importantes tribus nomades poussent leurs troupeaux sur des centaines de kilomètres, à la recherche de pâturages. Dans les replis du plateau se cachent de verdoyantes oasis, nées de la ténacité de générations d’hommes et de femmes.

    Moins visité, le sud du pays mérite aussi qu’on s’y attarde. Le Sahara fait place au Sahel (“rivage” en arabe), zone de transition entre désert et savane. Les précipitations plus abondantes (300 mm à Rosso) mais toujours très irrégulières autorisent la culture de céréales.

    Les nombreux villages qui bordent le fleuve Sénégal abritent des populations descendantes des tribus peuls, wolofs et toucouleurs. Dans cette partie de la Mauritanie, la pirogue remplace le chameau, le chargement de mil remplace le chargement de sel et les villages sédentaires remplacent les campements nomades.

    Située au nord ouest du pays, au bord de l'océan, le Parc National du Banc d'Arguin offre une retraite paisible à des milliers d'oiseaux.


    Informations générales
    Superficie : 1 030 400 km² (2 fois la France)
    Population : 4,1 millions d’habitants (Banque mondiale, 2015)
    Capitale : Nouakchott (+ de 1 million d'habitants)
    Peuples et ethnies : Maures noirs (40%), Maures (30%), Noires mauritaniens (Soninkés, Haal-Pulaars, Peuls, Wolofs, 30%)
    Langues : arabe (langue officielle), divers dialectes pulaar, soninké, hassaniya, wolof
    Religion : Islam
    Institutions politiques : République démocratique islamique
    Chef de l’Etat, Président : Mohamed Ould Abdel Aziz (depuis 2009)
    Principales activités : minerai de fer, pêche, tourisme
    Principaux partenaires : France, Japon, Italie, Algérie, Chine


    Climat

    La Mauritanie est un pays chaud ! On ne peut raisonnablement y voyager qu’en saison “fraîche”, c’est-à-dire d’octobre à mi-avril.
    Dans l’Adrar, au climat saharien, les températures diurnes sont alors agréables sans être excessives (20 à 35 °C). Il y a de très grandes variations de température entre le jour et la nuit, et en hiver les températures nocturnes peuvent se rapprocher de zéro. Vent assez fréquent.
    Au sud, le climat de type tropical soudanien est sec de fin octobre à mi-mars.


    Formalités douanières
    (pour les ressortissants français)
    Chaque voyageur doit avoir un visa et un passeport valide au moins 6 mois, après la sortie du territoire. Pour les étrangers, se renseigner auprès de leurs consulats respectifs.
    Pour tous les voyages en Mauritanie, chaque voyageur doit se charger personnellement de sa demande de visa mauritanien avant son départ.
    Alcool : L'importation d'alcool sur le territoire mauritanien est absolument interdite. Toute infraction à la loi peut avoir de graves conséquences. 


    Décalage horaire
     - 1h en hiver et -2h en été par rapport à la France.


    Argent
    La monnaie en Mauritanie est l’Ouguiya (UM)
    Taux de change : 1 EUR = 390 MRO. Il est impossible de se procurer cette monnaie en France. Le plus simple est de partir avec des Euros et de faire le change sur place en arrivant à l’aéroport.
    Les cartes bancaires de type Visa ou Mastercard ainsi que les Traveller Chèques ne sont pas acceptées en Mauritanie.


    Santé
    Il est important de vérifier l'état des vaccinations demandées en France et de les remettre à jour si nécessaire (DTpolio, BCG). Les vaccins contre la typhoïde, les hépatites A et B sont recommandés. La vaccination contre la fièvre jaune est demandée aux voyageurs venant d'une zone infestée. 
    Paludisme : l'Adrar et le Banc d’Arguin ne sont pas des zones impaludées, en période sèche. En revanche, le sud du pays est en zone infestée en raison du fleuve Sénégal. Un traitement antipaludéen ainsi que des répulsif à moustique sont donc vivement recommandés pour le voyage "Rencontres et traditions dans la vallée du fleuve".


    Hébergements
    L'essentiel des hébergements se feront en campemants dans le ban d'arguin, sous des tentes traditionelles mauritaniennes.
    A Nouakchott, l'hébergement se fera en auberge (J7).



























  • Tourisme solidaire

    Décomposition du prix du voyage.

    Projets de développement.
    Dans le cadre de ce voyage, 45 € par voyageur sont destinés à alimenter un fonds de développement.
    Afin de faire jouer la solidarité à l’intérieur de la Mauritanie, entre région touristique (Adrar) et région délaissée par le tourisme (extrême sud), le fonds de développement est partagé entre les projets de développement dans l’Adrar et les projets de développement dans le sud.

    Quelques exemples de projets financés grâce au  fonds de développement
    •Achat de mobilier et de fournitures scolaires pour l’école de Ten Tamdeje (Adrar, 2010)
    •Cofinancement de la construction d'une salle et de matériel pédagoguque pour l'école de Mhaïret (Adrar, 2013)
    •Achat de fournitures scolaires pour l’école du village de Thilla (Sud, 2013)
    •Financement d'un petit micro crédit pour la coopérative de femmes"Agro-Past-Weendu Pathé de Djéol-Gorgol (Sud, 2014)
    •Remplacement de 2 panneaux solaires du système d'adduction d'eau du village de Thilla et protection des installations solaires (Sud, 2014)
    •Réparation des tables bancs de l'école du village de Thilla (Sud, 2014)
    •Remplacement du tableau de l'école du village de Thilla (Sud, 2014)
    • Remplacement d'une pompe solaire pour le village de Thilla (Sud, 2016)

    Vous pouvez suivre l'évolution des projets de développement sur la page"nos projets de développement" de notre site.

    Solidarité climatique
    Avec le programme CO2 Solidaire, Vision du Monde a choisi d’aller encore plus loin dans sa démarche de développement durable en soutenant un projet bénéfique pour le climat. 
    Voyageurs solidaires, vous pouvez aussi dorénavant participer à une action de Solidarité climatique en soutenant un des projets du GERES (Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités) permettant de préserver le climat. 
    Pour ce voyage en Mauritanie, votre participation volontaire est de 46 €, ramenée à 15,64 € après déduction fiscale maximum.







  • Equipe locale

    Cheibany, partenaire locale et guide du tourisme solidaire au Mauritanie Vision du Monde
     

    Cheibany est le partenaire mauritanien de Vision du Monde qui souhaite vous faire découvrir une culture locale lors de voyages solidaires en Mauritanie.

     « Je m’appelle Cheibany et je suis l'un des premiers guides à avoir voulu développer le tourisme saharien en Mauritanie. J’ai un diplôme en urbanisme et aménagement touristique au Maroc et j’organise et créé des voyages sahariens. C’est avec passion que je saurai vous faire découvrir la Mauritanie, avec sa ville de Chinguetti, le mont ZargaAtar, l'erg Amaltlich, l'Adrar et le banc d'Arguin. Je travaille avec Vison du Monde depuis 10 ans pour organiser des voyages solidaires de qualité qui laissent à nos voyageurs des souvenirs. Je place la rencontre et l'échange avec les populations locales au cœur des voyages équitables et solidaires de Vision du Monde afin de vous faire vivre des expériences inoubliables au sein de la culture locale mauritanienne. »

     


    Partez en voyage équitable et solidaire en Mauritanie avec Cheibany, partenaire mauritanien de Vision du Monde !

  • Avis

    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent déposer des commentaires.