Engagement de Vision du Monde

Le GERES a développé des solutions bioclimatiques pour améliorer les conditions de vie des afghans.


Après avoir gagné en expérience en termes de compensation carbone, nous optons désormais pour la seconde offre du programme CO₂Solidaire: le mécénat climat qui permet de soutenir un projet de développement qui lutte contre les causes et les conséquences des changements climatiques. 

 

 


En donnant la possibilité à ces voyageurs de soutenir financièrement un projet de développement durable, nous élargissons la portée de notre engagement.

Ainsi, Vision du Monde continue son engagement dans une action de Solidarité climatique.

Vision du Monde participe à travers son programme de CO2Solidaire. Le mécénat climat permet de soutenir un projet de développement qui lutte contre les causes et les conséquences des changements climatiques.

Les rencontres CO2Solidaire

Le 18 janvier 2011 se sont tenues au Comptoir Général à Paris, les Premières Rencontres CO2Solidaire. Vision du Monde était présent en tant que voyagiste partenaire et a réaffirmé son engagement en faveur de la solidarité climatique.
Retrouver la vidéo de l’interview de Laurent BESSON, gérant-fondateur de Vision du Monde.


Quelques chiffres en exemples

Le GERES a développé des vérandas solaires passives en Afghanistan, qui sont des Solutions Economes en Energies (SEE)

En 2015, ce sont 19 tonnes de CO2 qui ont été émises par l’activité de voyagiste de Vision du Monde, soit l’équivalent de 450 € (tarif de compensation à 24 € par tonne équivalent CO2).

Par ailleurs, vous avez été 22 voyageurs à compenser les 74 tonnes de CO2 dégagées par vos voyages soit l’équivalent de 1774 €.
Au total, 93 tonnes de CO2 ont été compensées grâce à un projet de développement de l’architecture solaire passive en Afghanistan, mis en place par le GERES.



Le projet soutenu par Vision du Monde : diffusion de solutions bioclimatiques dans l'habitat en Afghanistan (GERES)

Le GERES développe en Afghanistan des Solutions Economes  en Energie (SEE) afin d'améliorer les conditions de vie de la population locale.


Dans le centre de l’Afghanistan, le GERES contribue à l’amélioration des conditions de vie en accompagnant la diffusion de technologies sobres en énergie. Il permet également un meilleur partage des connaissances sur les risques environnementaux.

Fort de ses 30 années d’expérience dans les pays froids d’Asie Centrale, le GERES développe en Afghanistan des Solutions Economes en Energie (SEE) localement appropriées (vérandas solaires passives, poêles améliorés, technique d’isolation) et qui suscitent l’intérêt des institutions, écoles, communautés, mais aussi entrepreneurs. Les liens entre acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux se voient ainsi renforcés, ce qui favorise une meilleure appréhension des enjeux environnementaux. Dans une région où les conditions climatiques sont extrêmes, les températures peuvent descendre jusqu’à -30°C en hiver. La mauvaise isolation des maisons et l’utilisation massive d’appareils de chauffage déficients ont des conséquences néfastes, aussi bien pour les femmes qui cuisinent et leurs enfants à proximité, que pour l’environnement : problèmes respiratoires liés à l’exposition prolongée aux fumées, déforestation sauvage et érosion des sols. De plus, la consommation de bois et de charbon pèse lourdement sur le budget des ménages. Améliorer leur performance énergétique va ainsi de pair avec la limitation de la dégradation des ressources naturelles.

Découvrez ce projet de développement en Afghanistan soutenu par Vision du Monde.

 

Le GERES a développé des vérandas solaires passives afin d'améliorer les conditions d'isolation des habitations en Afghanistan. Le GERES a développé des solutions d'isolation et d'économie d'énergie pour améliorer les conditions de vie des afghans remises en question à cause du fort changement du climat entre l'été et l'hiver.