VOYAGE SCOLAIRE EN ROUMANIE

Voyage scolaire - Roumanie, Terre d'histoire et de traditions agricole

Ce voyage scolaire en Roumanie se déroule en Transylvanie du Sud, ancienne province de l’Empire austro-hongrois jusqu’en 1918. Il s’articule autour des empreintes communistes et saxonnes et permet une immersion au sein des sociétés rurales aux traditions agricoles encore présentes.
Les hébergements pour les élèves dans des maisons paysannes et pensions rurales faciliteront le contact avec nos hôtes




Téléchargez La fiche technique

A partir de 755,00 €

Sélectionnez une extension : Masquer

S'inscrire en ligne  S'inscrire par courrier Contactez moi Ou s'inscrire par téléphone au 04 74 43 91 82

  • Descriptif

    Terre d’histoire marquée par de multiples invasions, la Roumanie nous étonne par sa complexité. Autour des Carpates et du Danube s’articule une mosaïque de paysages qui sont à la fois des sanctuaires du patrimoine biologique européen et le refuge de passionnantes sociétés rurales.
    Ce voyage scolaire se déroule en Transylvanie du Sud qui fut autrefois parcourue par les Daces puis devint une province de l’Empire austro-hongrois jusqu’en 1918. Il s’articule autour des empreintes communistes et saxonnes et permet une véritable immersion au sein des sociétés rurales aux traditions agricoles encore présentes.
    Au départ de Bucarest, capitale éclectique, soumise à 50 ans de communisme, nous visitons de superbes villes et villages comme Brasov, Sibiu et Sighishoara, marquées par la civilisation dite*“saxonne” durant neuf siècles.
    Nous allons également à la découverte du monde rural à travers une journée de sédentarisation dans le village de Viscri et à la rencontre de différents porteurs de projets.

  • Points forts

    •La visite de Brasov et Sighisoara, villes médiévales d’influence saxonne en Transylvanie du Sud
    •La découverte du château de Bran lié à la légende de Dracula
    •La découverte des fondations MET, ADEPT et Worldvision impliquées dans des projets de développement durable
    •Une approche de l'agriculture traditionnelle
    •La rencontre avec les étudiants du village de Saliste
    •Une journée de sédentarisation dans le village de Viscri, classé au patrimoine de l'Unesco

  • Itinéraire

    Jour 1 : Vol France / Bucarest
    Arrivée à l'aéroport de Bucarest. Rencontre avec votre guide accompagnateur francophone et transfert en ville. Hébergement dans une auberge de jeunesse au centre ville. Visite guidée de Bucarest. Nommée "Le Petit Paris" dans la période entre les deux guerres mondiales, soumise à la mégalomanie du dictateur Ceausescu, Bucarest est aujourd'hui une ville de contrastes, une capitale cosmopolite qui surprend le visiteur à chaque pas.Selon la légende, le nom de la ville vient de Bucur, un berger qui s'est établi le premier sur l'emplacement actuel. Comme en roumain, bucur signifie joie, Bucarest est surnommée la ville de la joie. Dîner dans un restaurant renommé "Caru cu Bere" (le chariot à bière) qui existe depuis 1879.

    Jour 2 : Bucarest / Cozia / Sibiel  
    Petit déjeuner à l'auberge de jeunesse. Départ vers la Transylvanie via Pitesti et la Vallée d'Olt. Nous nous arrêtons à Cozia pour visiter le monastère. Déjeuner sur la route. Dans l'après-midi, nous arrivons dans le village de Sibiel, village représentatif pour les communautés des bergers roumains transhumants, habitants des montagnes qui entourent la Transylvanie. La zone ethnographique appelée Marginimea Sibiului conserve la culture fière et vivante des montagnards descendants directs des Daces, une culture soutenue par la richesse qu'ils ont su garder même à travers la période communiste. Dîner et nuit chez l'habitant.

    Jour 3 : Saliste / Sibiu / Sibiel
    Le matin, possibilité de rencontre avec les étudiants du village de Saliste.
    Nous visitons une bergerie traditionnelle et réalisons une dégustation des différents types de fromages qu'ils produisent. Puis, départ pour la ville de Sibiu (30 min. de route). Déjeuner dans un restaurant. Capitale culturelle d'Europe depuis 2007, disposant d'un vaste centre médiéval très bien restauré et d'une vie culturelle effervescente, Sibiu abrite le deuxième musée ouvert dans le monde entier, le Musée Brukenthal. Visite de la ville incluant la Grande Place, la Petite Place, la Ville Haute, la Ville Basse, le passage des escaliers, la place Huet. Dans l'après-midi, retour vers Sibiel où nous visitons un petit atelier paysan de tissus. Dîner et nuit à Sibiel.

    Jour 4 : Sibiel / Sighisoara / Viscri
    Le matin nous visitons le musée des icônes sur verre puis nous prenons la route vers Sighisoara. Balade dans les ruelles pittoresques de la ville médiévale fortifiée, site inscrit, site Unesco, conservant beaucoup de maisons originales du XIVème  et  XVème siècle, parmi lesquelles celle où Vlad Tepes (ou le légendaire Dracula) est né, il y a presque 600 ans. Déjeuner. Dans l'après-midi, nous arrivons à Viscri, village saxon typique de Transylvanie, classé au patrimoine de l'Unesco, au milieu d'un site Natura 2000. Installation dans des maisons paysannes. Nous rencontrons un représentant de la fondation MET qui nous explique l'activité de cette ONG et ses projets de développement durable dans le village et les alentours.
    Dîner traditionnel préparé par les villageois. Nuit dans des maisons paysannes typiques allemandes.

    Jour 5 : Saschiz / Crit / Viscri
    Le matin, départ vers le village de Saschiz (30 minutes de route) pour une rencontre avec un représentant de la fondation ADEPT qui soutient les villageois dans la valorisation de produits agricoles. Puis, nous allons dans le village de Crit pour visiter une ferme laitière "Agrovision", un projet pilote mis en place par la fondation Worldvision, pour préparer les fermiers à la transition entre l'agriculture de subsistance et l'agriculture commerciale. Rencontre et discussions avec l'administration. Retour à Viscri où nous profitons de l'atmosphère extrêmement authentique au cours d'une balade en charette. Nous nous arrêtons pour visiter une famille de charbonniers et pique-niquons. L'après-midi, retour à Viscri et visite de l'église fortifiée du village, du musée et de l'atelier de forgeron. Le soir, dîner traditionnel préparé par les villageois. Nuit dans des maisons paysannes typiques allemandes.

    Jour 6 : Brasov / Bran  
    Le matin, départ vers Brasov, ville médiévale construite en 1211 par l'Ordre Teutonique avec un ensemble de fortifications puissantes qui devaient pouvoir arrêter ou limiter l'effet destructeur des invasions mongoles. Après ces invasions, l'Ordre se déplaça peu à peu vers le nord de l'Europe et la ville continua à se développer avec une population allemande importante, les Saxons, et une population roumaine minoritaire jusqu'au début du XXème siècle. Aujourd'hui le centre médiéval de la ville est un des mieux préservés en Roumanie. Tour de la ville incluant l'Eglise Noire, la plus grande église gothique entre Vienne et Constantinople, la Rue du Fil et les remparts. Déjeuner dans un restaurant. L'après-midi, nous poursuivons vers le village de Bran pour visiter son château, connu aussi comme le château de Dracula. Nous prenons connaissance de l'histoire de Vlad Tepes et celle de Dracula et découvrons la vérité historique sur sa légende. Dîner et nuit dans une pension à Bran.


    Jour 7 : Sinaia / Bucarest
    Départ en direction de Bucarest. Nous traversons la Vallée de Prahova, située aux pieds des montagnes Bucegi (environ 2500 m d'altitude). Nous passons par Sinaia où se trouve la maison du château royal de Roumanie. Promenade à Sinaia et déjeuner.
    Transfert à l'aéroport de Bucarest et vol pour la France.



  • Informations pratiques

    Pays
    Entre Orient et Occident, au carrefour des invasions et des empires ottoman et russe qui ont écrit l’histoire, la Roumanie nous étonne par sa complexité. Sur le territoire de leurs ancêtres daces et romains, les Roumains ont longtemps vécus séparément dans trois « pays », la Valachie, la Moldavie et la Transylvanie qui forment la Roumanie contemporaine. Une des richesses du pays provient de la coexistence de nombreuses cultures, les plus importantes étant celles des Roms et des Magyars.
    Seul pays latin de religion orthodoxe, la Roumanie est jalonnée de chefs-d’œuvre d’art religieux (églises et monastères), liée à la religiosité omniprésente dans le quotidien des villages.
    La Roumanie offre également un patrimoine rural exceptionnel composé de pratiques agricoles et de savoirs-faire artisanaux encore biens vivants.
    Notre circuit culturel ainsi que l’autotour vous proposent de découvrir les multiples facettes de ce pays dans deux régions majeures, la Transylvanie du Sud et la Moldavie.

    Informations générales
    Superficie : 238 391 km²
    Population : 21 848 504 habitants
    Capitale : Bucarest (2 000 000 habitants)
    Peuples et ethnies : 89,5% de Roumains, 6,6% de Hongrois, 2,5% de Roms, 0,3% d'Ukrainiens, 0,3% d'Allemands, 0,2% de Russes, 0,2% de Turcs
    Langue : le roumain, langue officielle, appartenant au groupe des langues romanes orientales.
    Religion : 87% d’orthodoxes, 5 % de catholiques, environ 2 % de Greco-catholiques, plus de 4% de protestants.
    Institutions politiques : démocratie parlementaire multipartite dans laquelle le Premier ministre est le chef du gouvernement.
    Chef de l’état : Klaus Iohannis
    Premier ministre : Mihai Tudose depuis 2017
    Principales activités : agriculture (blé, maïs, betterave à sucre), industrie (métallurgie, pétrochimie et mécanique), tourisme sur le littoral de la mer Noire.
    Principaux partenaires : Allemagne, Chine, Italie, France, Hongrie, Russie et Turquie.

    Climat
    Continental tempéré, avec des écarts de températures importants entre les saisons. L’été est chaud et peut même être caniculaire. La neige peut tomber abondamment dans certaines régions, notamment dans les Carpates.

    Informations pratiques
    Formalités douanières (pour les ressortissants français) : aucune formalité. Une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport) en cours de validité suffit pour un séjour inférieur à 90 jours.

    Décalage horaire : + 1 heure

    Argent
    La monnaie est le leu roumain (au pluriel lei) : RON.
    Taux de change : 1 € vaut environ 4,46 RON (au 01/12/2015).
    Le plus simple est de partir avec des Euros. Votre guide vous indiquera où faire le change.
    Les cartes bancaires de type Visa ou Mastercard sont largement acceptées pour les retraits d’espèces et les paiements.

    Santé
    Aucun vaccin n’est obligatoire, mais il est recommandé d'être à jour des vaccins classiques demandés en France. Le vaccin contre l’hépatite A est conseillé. Consultez votre médecin.

    Niveau
    Quelques courtes balades, sans difficultés lors des visites de sites.


    Hébergements
    Nous sommes hébergés dans une auberge de jeunesse à Bucarest.
    Les nuits des J2 à J5, nous logeons dans des maisons paysannes en chambres doubles. Le confort est simple mais très pittoresque.
    L'interêt est avant tout de rencontrer les populations et de partager leur quotidien.
    Nous passons la dernière nuit dans une pension à Bran.

  • Tourisme solidaire

    Projets de développement
    Dans le cadre de ce voyage scolaire, 30 € par voyageur sont destinés à soutenir des actions de développement. Les projets sont en cours d'identification.

    Solidarité climatique
    Avec le programme CO2 Solidaire, Vision du Monde a choisi d’aller encore plus loin dans sa démarche de développement durable en soutenant un projet bénéfique pour le climat. Voyageurs solidaires, vous pouvez aussi dorénavant participer à une action de Solidarité climatique en soutenant un des projets du GERES (Groupe Énergies Renouvelables, Environnement et Solidarités) permettant de préserver le climat.


    Pour ce voyage en Roumanie, votre participation volontaire est de 25 €, ramenée à 8,5 € après déduction fiscale maximum.  


  • Equipe locale


    EQUIPE LOCALE


    Adina CAMARA


    Elle a suivi ses études à l’Université de Bucarest, Faculté des Etudes Economiques. Elle est guide nationale et parle couramment français et anglais. Passionnée de ski, de randonnée, d’ethnographie, de VTT et de photographie, elle vie maintenant à Bucarest et partage sa vie entre ville et montagne.





    Andrei NUTU-MAENA


    Diplômé en Droit à l’Université de Bucarest, guide national, spécialisé en tourisme d’aventure (randonnée, escalade, VTT, ski) et culturel, il possède un bon niveau en Français et Anglais. Il est passionné d’histoire, de religion, d’ethnographie, de sociologie et de folklore.






    Gabriel ION


    Originaire de Brasov en Roumanie où il avait amorcé ses études supérieures à l’Université « Transylvanie » et ses collaborations en qualité de guide accompagnateur, il a émigré en Suisse afin de poursuivre sa formation en sciences économiques et sociales.Depuis deux ans, il est revenu vivre dans son pays natal qu’il affectionne particulièrement. Il est bilingue roumain/français et a une très bonne connaissance de l’anglais.








    Iona PAU


    Iona PAU a suivi ses études à la Faculté des Lettres et des Arts de l'Université "Lucian Blaga" de Sibiu (spécialisation Français et Roumain), et à la Faculté de Géographie et de Tourisme de l'Université "Dimitrie Cantemir". Elle possède une expérience professionnelle d’interprète pour le tour agricole, de guide et a effectué du bénévolat dans une association de jeunesse. Elle parle couramment français et anglais. 

  • Avis

    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent déposer des commentaires.