Maroc Séjour à Aït Ayoub

Immersion et rencontres - 8 jours - Facile

Voir mes voyages favoris

En bref

Dans le village d’Aït Ayoub, hommes et femmes vivent de la richesse de la terre. Leurs maisons de pisé naissent de cette terre dont les couleurs se confondent naturellement avec les versants de l’Atlas. La vie est rythmée par les saisons, les travaux agricoles, le pas lent des mules, les allers et venues des troupeaux, les moments de convivialité autour du thé.
Pour garder toute l’authenticité de la rencontre, notre guide nous aide à franchir les barrières culturelles, les barrières du langage, ou encore celle de la timidité, pour échanger, partager, se rencontrer, autour des activités quotidiennes, d’un thé ou d’un projet de développement local qui voit le jour. 
Mustapha nous rappellerait que “une rencontre vaut mieux que mille rendez-vous”. Aussi nous vous invitons à faire le pas de cette rencontre en participant à divers moments de la vie quotidienne berbère.

Les points forts

  • L’immersion de plusieurs jours dans un petit village de la vallée des Bouguemez
  • Un temps pour la rencontre
  • L’échange avec les villageois, lors des ateliers de vie quotidienne
  • Le panorama depuis le marabout de Sidi Moussa
  • Les traces de dinosaures d’Ibakaliwane
  • La remarquable architecture en pisé des douars

Fiche Technique

Notre Guide Youssef

Maroc : Notre guide Youssef

Youssef est originaire du village d'Hassilabiad. Sa bonne humeur en fait un accompagnateur particulièrement apprécié de nos voyageurs. En tant que membre de l’association villageoise d’Hassilabiad, Youssef est très actif dans le suivi et la réalisation des projets de développement dans la région.

Lire la suite...

Notre engagement solidaire

Itinéraire

  • Jour 1
    Vol France / Marrakech
    Accueil à l’aéroport  par notre guide. Transfert jusqu'à votre hébergement.
    • Hôtel ou chez l'habitant
  • Jour 2
    Marrakech / Aït Ayoub
    Transfert en minibus pour la vallée des Aït Bouguemez. Accueil au gîte d’Aït Ayoub par la famille de Lahoucine. Nous faisons connaissance autour d’un thé et visitons le village d’Ibakaliwane : grenier collectif et  traces de dinosaures. Dîner au gîte.
    • Gîte
    • pt déj + déj + dîner
  • Jour 3
    Les bergeries d’Ibakaliwane et atelier de vie quotidienne
    En compagnie de notre guide, nous montons vers les bergeries en face du village d’Ibakaliwane. Quatre familles vivent ici à une heure de marche du village. Rencontre d’une famille de bergers et découverte de leur vie quotidienne. Visite du système d’adduction d’eau financé par le fonds de développement Vision du Monde. L’après-midi nous découvrons une activité typique. Selon votre choix, nous découvrons comment, à partir de la laine brute, les femmes tissent ces tapis épais et colorés, ou bien nous participons à la construction d’un mur de pisé en compagnie d’un maçon du village.
    • Gîte
    • pt déj + déj + dîner
    •  02h30  +300m /-0m
  • Jour 4
    Le marabout de Sidi Moussa (2008m) et les moulins d’Aït Imi
    Après la traite de la vache ou la participation aux travaux matinaux de la ferme, nous partons en randonnée. Évoluant le long des innombrables canaux d’irrigation qui quadrillent le fond de vallée, nous inventons notre chemin au milieu d’une vaste mosaïque de champs aux couleurs variées. Le gardien du Marabout de Sidi Moussa nous ouvre les portes de cet ancien grenier collectif. Perché au sommet d’une colline conique, il offre une vue imprenable sur la vallée, ainsi qu’un regard sur l’histoire et les traditions des villages alentours. Déjeuner à Timit et découverte du fonctionnement et de la production d’une coopérative féminine. Au retour, nous faisons un détour par le charmant village d’Aït Imi. Ce douar fait figure de privilégié car, construit au débouché d’un vallon descendant du jbel Waougoulzat, il est alimenté en eau par une vaste fontaine vauclusienne. Visite de l’un des moulins qui s’alignent le long des canaux.
    • Gîte
    • pt déj + déj + dîner
    •  04h00  +300m /-0m
  • Jour 5
    les crêtes d’Adazene (2250m) et travaux agricoles
    Les crêtes d’Adazene partagent l’amont de la vallée des Aït Bouguemez en deux. Un sentier facile, s’élevant à l’entrée du village d’Ibakaliwane, nous permet de gagner ce superbe belvédère, d’où nous bénéficions d’une vue plongeante sur les villages de la partie nord de la vallée (Aït Akhem). Au sud, s’étire la puissante iguil (épaule) du jbel Waougoulzat (3763 m) ; à l’est le jbel Azourki (3677 m), sommet sacré de l’Atlas central, domine le lac d’Izourar.
    Nous progressons à travers une végétation clairsemée de genévriers rouges, de genévriers oxycèdres, de chênes verts, avant de nous laisser glisser vers les villages en amont du gîte.
    L’après-midi, les villageois viennent nous solliciter pour partager leurs travaux quotidiens dans les champs.
    Le soir, nous partageons un moment convivial et de détente en découvrant les jeux ancestraux des bergers, avec les habitants du village.
    • Gîte
    • pt déj + déj + dîner
    •  04h00  +450m /-0m
  • Jour 6
    Visite des projets de développement et soirée méchoui
    Visite des projets réalisés grâce à notre fonds de développement en compagnie de membres de l’association Aït Ayoub pour le développement. L’occasion de comprendre les besoins de la vallée, les progrès des dernières années, et d’échanger vos points de vue sur le développement local. L’après-midi est consacré à la préparation d’une soirée festive (à partir de 5 personnes). Nous partons chercher le bois pour préparer le méchoui traditionnel, le four, et le mouton pour les plus courageux. La soirée au son du Haidous se pare de costumes brillants et colorés, se mêlant aux chants poétiques des hommes et des femmes, autour de pas de danse. Entrez dans la ronde ! 
    • Gîte
    • pt déj + déj + dîner
  • Jour 7
    Ait Ayoub / Marrakech
    Après le petit déjeuner, nous repartons pour Marrakech. Selon nos envies, nous pourrons nous immerger au milieu de ses souks ou respirer calme et délicatesse dans ses jardins majestueux.
    • Hôtel ou chez l'habitant
    • pt déj + déj
  • Jour 8
    Vol Marrakech / France
    Transfert à l'aéroport de Marrakech et vol retour
    • pt déj

Nos voyageurs témoignent

Naturellement à Aït Ayoub

Nous nous sommes trouvés tellement bien cette semaine passée à Aït Ayoub ! des paysages magnifiques, un dépaysement total... mais ces qualités sont propres à tout voyage bien choisi. Par contre, on a été reçu si bien, si naturellement par Lahoucine, sa famille (sa fille Malika en particulier), les gens autour d'eux que les jeunes (j'étais avec 2 petits enfants de 12 et 14 ans) sont rentrés très naturellement dans cette vie, cet art de vivre si inimaginable pour nos collégiens français. Au gré des soucis et des joies de la vie quotidienne, Lahoucine leur a parlé de l'amour, du travail, du chômage, du travail des agricultrices, de la dépression des jeunes filles, des difficultés de ceux qui n'ont pas de terre donc qui louent leurs bras, de ses espoirs de rencontres, d'échanges, la clé pour lui d'une vie matérielle et culturelle agréable dans la vallée pour les jeunes qui en ville risquent de ne rencontrer que le chômage et les maux qui y sont liés. N'hésitez pas, ils ont besoin de ces échanges, mais nous en avons encore plus besoin. Un humanisme aussi naturel, c'est rare.
# Laurence, le 23/11/2017

RETOUR AUX SOURCES

Il y a 25 ans, j'étais venue dans cette valléeour une randonnée en montage et pour l'ascension du MGOUN.... cette fois ci, la randonnée ne fut pas au centre de ce voyage et c'est très bien... Ce fut plutôt une semaine d'échanges tant avec Lahoucine ,Fatima et leurs enfants adultes qu'avec Amina et Dominique à Marrakech..Accueil parfait dans les deux familles en dépit de la fin du Ramadan et découverte du quotidien dans les deux cas.... quotidien qui n'est pas toujours rose, loin s'en faut. Cuisine excellente avec une mention particulière pour Amina
# Christine, le 30/06/2017

Belles rencontres et beaux échanges dans une famille berbère du haut Atlas

Nous avons éprouvé de grandes satisfactions lors de notre séjour à Ait Ayoub, au delà du programme normal (fort habilement adapté et enrichi par Lahoucine) et des tajines de Fatima, sa femme. Nous avons eu l'occasion d'assister à la délicate réparation d'une tête de captation de l'eau au fond d'un puits de 20mètres, d'intervenir pour empêcher un risque de tétanos qu'aurait pu provoqué une blessure par un clou rouillé, d'aider à la mise en forme d'un projet d'irrigation future. Tenu compte de notre petit nombre en période de ramadan, nous avons été invité des fois à partager le repas du soir de rupture du jeun avec la famille. Ce séjour nous a permis de mieux connaître la vie berbère passée et actuelle dans le Haut Atlas et, à travers les projets de chacun des membres de la famille, d'échanger sur le mariage, le divorce, la religion, le développement économique et touristique………….Reste de vrais problèmes, Il y a beaucoup de jeunes filles dans les champs sur des temps scolaires pour les raisons que l'on devine et les conditions de prévention de santé restent encore améliorables (strabismes de naissance fréquents non corrigés…) Très bon souvenir donc de ce séjour basé sur un vrai partage. Bons échanges que nous avons eu aussi à Marrakech avec Amina et Dominique, chez qui nous avons fait escale à l'aller et, pour une journée supplémentaire, au retour.
# Jacques, le 20/10/2016

Ajouter votre avis

Découvrez nos autres voyages équitables & solidaires susceptibles de vous intéresser
<